Étudiante, étudiant! Comment se déroule ta session à date? Elle achève? Tu vas tenir jusqu’au bout? Come on, je sais que tu en es capable! J’étais à ta place il y a presque 15 ans pas si l'ongtemps et voici quelques conseils que je me permets de te donner pour rendre tes dernières semaines avant de partir en vacances, si ce n’est palpitantes, au moins endurables.

Je sais ce que c’est, la vie d’étudiant, étant moi-même diplômé du seul baccalauréat spécialisé en bande dessinée en Amérique du Nord (offert par l’École multidisciplinaire de l’image (ÉMI), ici même à l’Université du Québec en Outaouais!) Que de souvenirs! Un frigo peuplé essentiellement de condiments, de restants aux origines nébuleuses dans des contenants qu’on n’ose pas trop ouvrir, de cannettes de bière oubliées après un party légendaire dont tu n’es pas sûr de vouloir voir les photos une soirée de travail d’équipe ou d’aliments savoureux, attrayants mais interdits parce qu’ils appartiennent au/à la coloc (juste un p’tit morceau… personne ne va s’en rendre compte, han?). Du café en beaucoup trop grande quantité (si ce n’est carrément en intraveineuse) parce que le travail de 60 pages que le prof a donné au début de la session est dû demain matin à 8 h 30 et que tu as un gros paragraphe d’écrit. Et surtout, SURTOUT, des prétextes pour t’aérer le cerveau et te garder un semblant de santé mentale dans ce tourbill'on sans fin de lectures, d’examens et de travaux tous dus en même temps. Et sais-tu quoi? Tu vas survivre!

Voici donc.

Faut étudier! (ça va un peu de soi, on s’entend)

Fin de session = stress. Des fois, c’est le/la coloc qui n’est plus endurable. D’autres fois, c’est un voisin qui tient un party thématique années 80 tous les soirs où tu as un gros examens le lendemain. D’autres fois encore, tu as juste besoin de changer d’air. Eh bien, le vieux routier en moi t’as dressé une liste d’endroits où tu auras la sainte paix (ou pas, dépendamment de ce que tu recherches)!

Ce qui est bien à Gatineau, c’est que la ville est à dimensions humaines, tout comme ses établissements d’enseignement. Le Troquet, le Bistro CoqLicorne, le Où... Quoi? Lounge urbain, le Café Aux 4 jeudis et la plupart des Moca Loca (sauf ceux sur St-Raymond et sur Alexandre-Taché) ont le Wifi gratuit et une ambiance parfaite pour se concentrer sur un travail de fin de session ou un bourrage de crâne intensif. C’est sûr que si tu y vas un jeudi en 5@7 ou un vendredi soir, ce sera peut-être différent, mais en après-midi ou en fin de semaine, gâte-toi d’un bon café ou d’une petite bière et fais aller tes méninges! D’ailleurs, que tu sois étudiant à l’UQO ou à l’un ou l’autre des campus du Cégep de l’Outaouais (où j’ai aussi étudié!), il y a un Moca Loca à distance de marche (parfois même sur place). Si la température le permet et que tu as besoin d’une session de thalassothérapie, va t’écraser dans le parc Jacques-Cartier ou derrière le Musée canadien de l’histoire, sur le bord de la rivière des Outaouais. L’Internet y est gratos et tu pourras même lancer des miettes de pain aux canards, dépendamment de quelle session tu es en train de finir au moment où tu lis ces lignes.

Faut que tu manges! (même avec un budget d’étudiant)

Bon. On s’entend que tu n’as probablement pas une cenne ou si oui, pas des tonnes. Faut quand même que tu manges et des fois, les fonds de frigos s’agencent plutôt mal pour une diète équ'ilibrée. Fort heureusement, il y a des places comme La p’tite épicerie du quartier, en plein centre-ville, qui t’en donne pour ton argent. Tu rentres, tu regardes l’impressionnant menu de sandwichs sur le mur (plus d’une vingtaine), tu passes ta commande au très sympathique Hassan (sur le pain de ton choix en plus!) et pour 6$, tu en as facilement pour deux très succulents repas! Sinon, essaye Le Foubrac. Des hamburgers hallucinants et des spéciaux qui le sont tout autant!

Sandwich de la Petite Épicerie
Le #11 de La p’tite épicerie… Sublime!

 

Il y a aussi des établissements comme Le Petit Chicago qui, en plus d’avoir des super prix sur les consommations alcoolisées, ont des soirées thématiques presqu’à tous les soirs. Que tu files jazz, latin, karaoke ou même pour aller voir un spectacle, tu vas passer une super soirée à bon prix. Il y a même des soirées quiz pour te faire spinner le hamster!

Sors de chez toi de temps en temps!

La région de l’Outaouais a beaucoup à offrir! Le campus Gabrielle-Roy du Cégep de l’Outaouais est collé sur le parc de la Gatineau, son campus Félix-Leclerc juste à côté du plus gros centre commercial de la région, les pavill'ons Alexandre-Taché et Lucien-Brault de l’UQO donnent directement sur le réseau des pistes cyclables et sont à deux pas du merveilleux parc Moussette d’un bord et du centre-ville de l’autre. Sors! C’est bon pour les neurones et ça va te faire découvrir une région qui est très #outaouaisfun (fallait que je la plogue mais c’est tout à fait vrai)!

En passant, si tu te cherches quelque chose à faire sans y passer tes prêts et bourses, on a publié une liste d’activités gratuites l’été passé. C’est sûr qu’il peut y avoir eu quelques changements depuis mais dans l’ensemble, ce sont des activités accessibles à l’année ou presque. Alors que tu sois de l’Outaouais ou non, vas-y et découvre une région où il fait bon vivre, s’amuser et étudier!

Tu cherches d’autres endroits pour manger ou t’éclater dans la région? C’est au www.tourismeoutaouais.com que ça se passe!

P.S. : Ne lâche pas! Tu vas l’avoir, ton diplôme!

Thématiques

Services professionnels/fournisseurs

Ne manquez pas d’inspiration

Abonnez-vous à notre infolettre.

À tout moment il vous sera possible de vous désabonner.

À propos du blogue

Politique de confidentialité.

AUTRES ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER