Qui aurait dit un jour que je prêterais ma plume à un blogue? Et qui aurait dit que mon premier article aurait comme sujet le vélo?

Je dois l’admettre, je suis une active paresseuse! Je fais de l’exercice seulement lorsque j’en ai envie et je ne suis pas très compétitive. Je m’essouffle rapidement, je rougis et j’ai mal, mais j’aime le sentiment d’accomplissement après un entraînement!

C’est peut-être l’approche de la quarantaine, mais cette année, j’ai le goût de me lancer de nouveaux défis. Alors voilà, je viens de faire mon entrée dans le merveilleux monde du cyclisme de route… Merci à mon conjoint et à mes amis qui m’ont légèrement tordu un bras!

 

Commission de la capitale nationale
Le dimanche, les cyclistes peuvent rouler sur certaines voies. Crédit : Commission de la capitale nationale

Jour J : l’achat et la préparation

Direction La Shop, boutique très sympathique, spécialisée en vélo. Dans ce petit local de Gatineau, on y retrouve de tout : vélos de route, de montagne, BMX et les fameux souliers pour pédales avec cales automatiques qui me font si peur!

Je ne m’attendais pas à tant de cérémonie lors de l’achat. Munie des mes cuissards et de mes souliers, j’enfourche mon nouveau vélo et le spécialiste débute son travail : ajustement des pédales, hauteur du banc et hop! On "clip", on pédale, on "déclip" et on "reclip"! Ouf, c’est presque du sport! Bien équipée, je suis maintenant prête à partir à la découverte des trésors cachés de ma région : l’Outaouais.

Des écluses, on peut voir le musée canadien de l'histoire et la rivière des Outaouais.
Des écluses, on peut voir le Musée canadien de l'histoire et la rivière des Outaouais.

Prête pas prête, j’y vais!

Avant de m’aventurer sur les pistes cyclables, j’ai eu la bonne idée de me pratiquer en effectuant quelques courtes sorties. Tout le monde m’avait prévenue : « avec de nouveaux souliers, tu risques de tomber ». Deux sorties plus tard, ma chute était faite, la glace était brisée… et mon orgueil aussi! J’étais maintenant prête pour les grandes sorties.

La région de la capitale nationale

Dimanche matin, le soleil et mes amis cyclistes sont au rendez-vous. Direction Lac-Leamy et canal Rid'eau pour une randonnée de 30 kilomètres. Je parcours le sentier balisé asphalté et sécuritaire, tantôt à l’ombre dans un boisé tranqu'ille, tantôt sur le bord de l’eau. À Ottawa, nous pouvons même rouler sur certaines voies fermées à la circulation automobile dans le cadre des Vélos-dimanche Alcatel-Lucent.

Le canal Rid'eau, à Ottawa.
Le canal Rid'eau, à Ottawa. Crédit : Parcs Canada

L’effervescence se fait sentir, il y a des gens partout qui pratiqu'ent leur activité préférée : patin à roues alignées, course à pied, kayak, vélo en famille, pique-nique. Le parcours est si agréable que j’en oublie mes petits bobos. Je m’arrête pour prendre une petite bouchée près des écluses. La vue de cet endroit est saisissante : d’un côté, je vois le Musée canadien de l’histoire et les montagnes du parc de la Gatineau au loin et de l’autre, Ottawa, le Parlement et le Musée des beaux-arts du Canada. Le dynamisme est contagieux, ça donne le goût de revenir et de découvrir tous les sentiers de ma région. Ça y est, le mal est fait, aurais-je attrapé la piqûre ?

Danielle en véloSaviez-vous qu’à Gatineau et à Ottawa, on retrouve plus de 236 kilomètres de pistes cyclables? À cela s’ajoute 200 kilomètres de pistes en pleine nature.

L’automne et ses mille couleurs approchent. J’aurai donc l’occasion de vous proposer d’autres sorties vélo! Entre temps, pour obtenir des renseignements sur les sentiers de vélo en Outaouais et dans la région de la capitale nationale, visitez notre site Web : www.tourismeoutaouais.com/velo

 

 

Ne manquez pas d’inspiration

Abonnez-vous à notre infolettre.

À tout moment il vous sera possible de vous désabonner.

À propos du blogue

Politique de confidentialité.

AUTRES ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER