L’Outaouais a beau être une région jeune, il n’en demeure pas moins qu’elle a connu son lot d’histoire. L’actuelle Gatineau est née de la fusion de cinq anciennes villes qui avaient toutes leur histoire propre et leur patrimoine bâti témoigne bien des origines et de l’évolution de notre ville. D’ailleurs, la Ville de Gatineau a créé des circuits pédestres dans ses cinq secteurs, question de permettre à la population de se familiariser avec son histoire et sa richesse architecturale.

Étant moi-même passionné d’histoire et de vieilles constructions bien préservées, je me suis dit qu’un peu de tourisme dans mon patelin me permettrait de 1. me dégourdir les jambes et 2. tripper histoire un brin. Je me consacre aujourd’hui aux circuits du ruisseau de la Brasserie dans le secteur Hull et du Vieux-Village d’Aylmer. Ceux de l’est de la Ville feront l’objet d’un prochain billet!

Donc.

Le ruisseau de la Brasserie : de l’activité industrielle à la vie culturelle

Je suis un amoureux du Vieux-Hull, c’est bien connu. Le secteur du ruisseau de la Brasserie est appelé à redevenir un pôle important du centre-ville de Gatineau et c’est bien tant mieux! Je dis redevenir car pendant longtemps, c’était le pôle industriel et commercial de l’ex-Ville de Hull, dont plusieurs vestiges subsistent toujours. Et je dis que c’est tant mieux parce que c’est tellement un beau secteur!

Ce parcours montre bien les origines ouvrières de Hull, comme en témoignent ce qui reste des installations de la E.B. Eddy au coin Alexandre-Taché et Montcalm, l’édifice de la Fonderie à l’autre bout de Montcalm et la Hanson Hosiery qui abrite aujourd’hui le centre d’artistes La filature sur la rue Hanson. Le ruisseau de la Brasserie rappelle aussi l’importance que les plans d’eau ont eue pour la région; les Brasseurs du temps ont élu domicile dans un ancien château d’eau devenu Écomusée devenu brasserie, sur le site où la première brasserie de Hull a justement été construite à l’époque, et l’ancienne station de pompage sur la petite île à l’embouchure du ruisseau qui est devenu le charmant Théâtre de l’île.

Ce qui saute aux yeux dans ce circuit, c’est la richesse culturelle des environs. Je parlais justement du Théâtre de l’île (les jardins sur l’île en été sont de toute beauté! Excellent endroit pour des photos de mariage!) et de La filature (entrez voir les expos et tenez-vous au courant de la programmation de l’endroit, ça en vaut la peine!) mais les berges du ruisseau accueillent depuis les dernières années des événements culturels comme le Festival du Recycl’Art et Agwàtà, en plus de la patinoire et de sa riche programmation en hiver. Ajoutez à cela de superbes maisons et manoirs d’une autre époque et de superbes restaurants et terrasses (parmi lesquels on trouve les BDT et le sublime Soif – bar à vin) lesquels où finir votre exploration et vous aurez passé quelques heures absolument magnifiques.

J’ai deux moments préférés pour visiter ce secteur. En pleine journée quand il fait beau, on peut profiter des rayons du soleil en longeant le ruisseau sur le trottoir de bois qui le borde. En début de soirée, quand le coucher de soleil se reflète dans le ruisseau et que les lampadaires jettent une douce lumière sur la brique rouge des édifices, ça devient un autre monde, magique pour les contemplatifs comme moi.

Le Vieux-Village d’Aylmer

Aylmer. Mes grand-parents avaient une résidence d’été sur le bord de la rivière, près de la marina, et Aylmer a toujours été synonyme de vacances, pour moi. Depuis que je suis devenu adulte, j’y retourne souvent pour profiter de ses attraits, de ses charmes et pour visiter un énorme pourcentage de mes amis qui y a élu domicile.

Le Vieux-Aylmer est un des secteurs où le patrimoine bâti semble avoir été particulièrement bien préservé. D’ailleurs, des plaques commémoratives ornent bon nombre de bâtiments dans le secteur et des dessins de lampadaires numérotés sur le trottoir aident les passants à repérer les lieux empreints d’histoire.

Plusieurs de ces lieux ont changé de vocation; l’ancien palais de justice abrite aujourd’hui le Centre culturel du Vieux-Aylmer, l’Hotel British s’est refait une beauté et a maintenant un restaurant, un café, des salles de réunion, en plus d’avoir renoué avec sa mission originale, l’hôtellerie, après des décennies.

Les vieilles maisons en pierre, celles en pièce sur pièce, celles avec des grandes galeries ou des pignons tout à fait représentatifs du 19 siècle, le carré patrimonial avec ses fontaines et son cénotaphe, le vieux couvent… On est au cœur d’une petite ville qui a connu son lot d’histoire et le dynamisme du voisinage est particulièrement évident lors des nombreux événements et festivals qu’on y retrouve à l’année, surtout sur la rue Principale.

Ce secteur ce visite à merveille en toutes saisons, par une belle journée ensoleillée. Les Aubergiste, Bostaurus, Autre Œil, Ambrosia, Café Mulligan et autres Maison John Smith des environs seront heureux de vous offrir de qui vous rafraîchir si vous voulez prendre une pause, ou encore si vous avez besoin de faire le plein après une bonne marche.

Dans un prochain billet, je vais vous parler des trois circuits qu’on retrouve à l’est de la rivière Gatineau. Notre ville est belle; prenons le temps de redécouvrir tous ces trésors cachés que nous ne voyons plus, même s’ils sont sous nos yeux!

Pour rester à l’affût de ce qui se passe en Outaouais, c’est au www.tourismeoutaouais.com que ça se passe!

Photo de couverture: Maude Poulin

Mots clés

Gatineau

Thématiques

Histoire et patrimoine, Quoi faire à Gatineau

Ne manquez pas d’inspiration

Abonnez-vous à notre infolettre.

À tout moment il vous sera possible de vous désabonner.

À propos du blogue

Politique de confidentialité.

AUTRES ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER