Bon. Qui dit temps des Fêtes dit partys entre ami(e)s, avec la famille, les collègues, etc. Mais quand on considère que notre ceinture risque de se boucler moins serrée de quelques trous dans les semaines qui viennent et qu’on risque de manger des restants bien riches en calories jusqu’à la fonte des neiges, il est fort possible que l’option resto perde de son attrait. L’Outaouais a pourtant plein d’endroits propices à une célébration hors de l’ordinaire qui pourra provoquer bonne humeur, plaisir et, pourquoi pas?, de bons gros fous rires au dépens de nos compagnons. Enfil'ons un beau chandail de loup et faisons-en une soirée pas sérieuse pour deux cennes, tiens!

Voici donc.

Allez jouer aux qu'illes!

Les qu'illes. Qu’on y joue avec le move parfait et le lancer qui garantira abat après abat, qu’on opte pour la moins chic mais ô combien pratique méthode « à deux mains entre les jambes » ou encore qu’on lance tellement fort que la boule revole dans l’allée voisine (ça m’est arrivé), c’est toujours rigolo. Surtout quand l’endroit est illuminé par des lumières noires et des boules miroir (vêtements blancs de mise pour un effet maximal). C’est le cas de la mythique Salle Anik, lieu de prédilection pour bon nombre de sorties scolaires et de camps de jours, ce qui fait que presque tout le monde a des souvenirs associés à cet endroit. Avec un bar et des tables de billards en plus, il y a de quoi y prol'onger sa soirée!

qu'illes anik
Les "grosses" à la Salle de qu'illes Anik

Le Quille-O-Drôme Galaxie dans le secteur Aylmer n’est pas en reste. Les animations sur l’écran de pointage à elles seules valent le détour! Ici aussi, on a le choix entre les grosses et les petites qu'illes et le format dit « duck » (où les qu'illes sont entourées d’un anneau de caoutchouc pour favoriser leur « rentrage dedans », si j’ai bien compris), en plus du bar et… d’une table de hockey sur coussin d’air!!! J’y suis pourri mais bazouèle que c’est l’fun du hockey sur coussin d’air!

Et si, comme moi, vos pieds sont hors normes, sachez que de très stylés souliers de qu'illes sont offerts jusque dans le 15 aux deux endroits. Youpi.

Allez jouer au billard!

Pour le billard, l’option évidente est bien entendu le Terminus. C’est l’endroit où on retrouve le plus de tables et où on peut passer la soirée puisque plusieurs personnes convergent le soir vers son bar, permettant de belles rencontres. Mais le boulevard Gréber demeure une destination de choix avec le Bar billard le Huit, qui a aussi un sal'on privé pour faire des fous de vous à l'abri des regards.

terminus
Les tables au Terminus

Le Flix Billard à Aylmer a aussi une particularité : Les vendredis et samedis soir, on y sort les tables de ping-pong! Oui, Madame! Mais il y a aussi plein de brasseries et tavernes qui ont des tables alors vous trouverez assurément.

Allez jouer au curling!

Tsé le curling, là? Le sport dont tout le monde se moque comme quoi ça a l’air facile? Ben c’est duuuuuuur! Dur mais vraiment, vraiment amusant! Surtout quand un joueur n’ayant pas tout à fait maîtrisé la technique du glissement se pète la fiole. Le Club de curling de Buckingham loue des surfaces où vous et vos ami(e)s pourrez glisser vos pierres, balayer et tomber allègrement, le tout sous le regard amusé de joueurs d’élite sur les glaces voisines. N’oubliez pas de crier d’inaudibles instructions à vos amis balayeurs pour une expérience quasi-olympique. Appelez avant d’y aller pour vous assurer qu’un tournoi n’est pas en cours, par contre!

Curling
Pas aussi facile que ça en a l'air!

Allez au karaoké!

Bien sûr, une soirée entre ami(e)s ne peut être complète sans qu’elle se termine au karaoké. Sans blague. Il le faut. Et pas d’excuse de « je ne chante pas bien, je passe mon tour ». Nenon. Tu te trouves une toune ou on va la trouver pour toi! Que notre timbre soit parfait ou qu’on chante comme un carcajou en lendemain de veille fraîchement sorti d’une poubelle, il est impératif de se laisser aller sur un moins une chanson. Bohemian Rhapsody ne compte pas car elle sera chantée par un la totalité des gens présents plus tard dans la soirée. Points bonis si on chante sans lire les paroles et en pointant occasionnellement des gens dans l’assistance avec un regard langoureux. Faudrait me voir m’exécuter sur Hound dog ou Back in the USSR. Je DEVIENS Elvis et McCartney! (Ben pas vraiment mais la gorgée de bière passe bien après). Et on peut pratiquer cette magnifique activité dans plein d’établissements dans la région, notamment La Galanterie (tout près d’un Patio Vidal pour une fringale de fin de soirée) et le Pop-O-Bar sur le boulevard Gréber, où le party pogne assurément. La rue Eddy ne donne pas sa place avec L’Original et la Brasserie de l’île qui ont aussi leurs soirées karaoké et où j’ai eu le plaisir de faire un fou de moi en essayant de chanter du Tom Jones ou du Gerry Boulet. C’était beau.

Sur ce, chers lecteurs, je vous souhaite de beaux partys de Noël avec vos proches. Et souvenez-vous que Nez Rouge est là pour éviter que vous regrettiez encore plus votre soirée!

Pour d’autres idées d’activités en Outaouais, c’est au www.tourismeoutaouais.com que ça se passe!

Thématiques

Sorties, spectacles et théâtre

Ne manquez pas d’inspiration

Abonnez-vous à notre infolettre.

À tout moment il vous sera possible de vous désabonner.

À propos du blogue

Politique de confidentialité.

AUTRES ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER