Au diable la retenue, c’est le fun s’envoyer en l’air… particulièrement en Outaouais! Bon bon, j’imagine déjà votre réaction en lisant cette première ligne, vous qui riez coquinement devant votre écran, ou alors qui froncez les sourcils en regardant votre mobile.

On s’entend que l’expression « s’envoyer en l’air » peut être interprétée de maintes façons, à vous de choisir celle qui vous convient. Mais pour l’instant, je fais référence aux nombreuses activités en hauteur à faire dans la région.

Alors attachez votre tuque avec de la broche, on y va!

Saut de parachute en tandem

J’ai effectué mon premier saut en parachute avec l’équipe de Go SkyDive il y a deçà cinq ans (déjà!) et je m’en rappelle comme si c’était hier. Assise dans l’avion, attachée à l’instructeur, regardant les arbres au sol gatinois se rétrécir petit à petit, jusqu’à ce qu’ils disparaissent. Puis une fois à 13 500 pieds dans les airs, c’est avec fébrilité que j’ai sauté dans le vide, culbute et tout, pour ensuite vivre la sensation forte de la chute libre pendant près d’une minute à plus de 200 km/h… imaginez. C’est en flottant confortablement parmi les nuages que j’observais avec attention par la suite le majestueux paysage de la région de la capitale nationale, la rivière des Outaouais, ainsi que le parachute qui me créait un peu d’ombre du soleil éclatant. (En écrivant ces lignes, je me questionne sincèrement sur la raison pour laquelle j’ai seulement fait un saut dans ma vie : « Un?! Pourtant, j’ai tellement trippé. Faudrait bien que je me déniaise à aller en faire un deuxième! » )

GP013787-3
Crédit photo : Go SkyDive

Mon partenaire m’a même expliqué comment diriger le parachute pour me laisser prendre les commandes quelques secondes (sous haute supervision, je tiens à préciser).  « Une vraie de vraie », affirma-t-il. Peu importe la véracité de cette affirmation, j’avais décidément la piqûre. Il ne manquait plus que le coloris automnal pour que l’expérience soit parfaite!

p
Crédit photo : Go SkyDive

Alors, ne ratez pas votre chance de profiter des couleurs qui peindront le décor champêtre régional pour redescendre du 7e ciel en tandem. À cette hauteur, c’est presque le 7e ciel non?!

Bungee et RIP Ride

Autre point tournant dans ma carrière de cascadeuse à temps partiel : une visite au Great Canadian Bungee à Wakefield, où j’ai sans contredit mis les bouchées doubles. Question de se mettre dans le bain, avant l’ultime saut en bungee, ma collègue et moi avons débuté par le RipRide, une descente en tyrolienne à plat ventre d’un côté à l’autre du bassin d’eau. À partir d’une hauteur de 200 pieds, vous êtes propulsés au-dessus des eaux cristallines sur un câble de 1 015 pieds de l'ongueur. À 150 pieds : le point de non-retour. C’est à ce moment que vous atteignez une vitesse moyenne de 85 km/h. Waaaaaaa… même Superman aurait eu un peu la trouille.

b2
Crédit photo : Great Canadian Bungee

Puis j’ai eu un regain d’énergie pour aller sauter en bungee de la plus haute tour en Amérique du Nord!  Non seulement le saut s’effectue à partir d’une plateforme située à 200 pieds de l’eau, le deuxième rebond équivaut à un saut d’une hauteur de 160 pieds (ce qui est plus élevé que n’importe quel site de bungee au Canada et aux États-Unis). C’est comme un 2 pour 1!

b1
Crédit photo : Great Canadian Bungee

Sensations fortes garanties (comme si je devais vous convaincre sur ce sujet).

En manque d’adrénaline? Vous ne trouverez pas un meilleur endroit en Outaouais pour une dose sans pareil, que ce soit en tyrolienne, en bungee, ou le tout pour le tout et expérimenter le duo.

Je vous invite également à lire mon aventure au Great Canadian Bungee ici. Avertissement, il se peut que vous ayez les jambes molles en regardant la vidéo au bas du billet.

Survoler la région en montgolfière

Wow! C’est la première chose qui me vient à l’esprit en reflétant sur mon envolée en montgolfière du week-end dernier. Depuis l’âge de 10 ans je rêve de survoler la région sous ce gigantesque ball'on, plus précisément depuis l’après-midi où j’ai monté dans une nacelle attachée à quelques pieds du sol au Festival de montgolfières de Gatineau. Et c’était tout aussi magique que je me l’imaginais au cours des 17 dernières années.

Il est très difficile de mettre des mots sur ce qu’on ressent à bord, une genre de sérénité totale qui nous habite en découvrant les alentours sous un autre œil. Respirer l’air frais, voir la brume s’étaler au-dessus de la rivière, entendre le son intermittent du brûleur et sentir sa chaleur nous réchauffer. Tout simplement incomparable.

m1
Crédit photo : Karo Séguin

Et que dire de l’équipe du tonnerre qui vous accompagne. Rassurante, dynamique, drôle et experte, elle m’a pris sous son aile dès mon arrivée au point de départ à 6 h (les deux yeux dans la graisse de bines). Au cours du trajet, ces vrais passionnés ont répondu avec enthousiasme à toutes mes questions, m’indiquaient plusieurs points de repère comme le parc de la Gatineau. Nous avons même arrêté les brûleurs pour s’approcher de deux pêcheurs le temps d’une jasette.

Bien que la durée du vol dépende de la vitesse et de la trajectoire des vents, chaque instant est fascinant et mémorable. Voici quelques clichés captés au cours de mon envolée pour vous donner le goût d'en faire une.

m5
Crédit photo : Karo Séguin

m4
Crédit photo : Karo Séguin

m3
Crédit photo : Karo Séguin

m2
Crédit photo : Karo Séguin

La 28e édition du Festival de montgolfières de Gatineau débutera le 3 septembre. C’est donc une belle occasion pour réserver votre vol ou admirer les nombreuses envolées qui auront lieu. Mais saviez-vous que vous pouvez faire un tour de ball'on à l’année? Il n’est donc jamais trop tard pour s’envoyer en l’air en montgolfière!

Week-end fou, fou, fou

C’est pendant une fin de semaine complète qu’on vous invite à atteindre de nouveaux sommets en Outaouais. Alors ne cherchez plus, le l'ong week-end de la Fête du travail, c’est ICI que ça se passe. Non seulement vous pouvez profiter d’une des trois activités présentées plus tôt, une foule d’autres vous permettront de célébrer les dernières journées de vacances estivales en beauté dans le cadre du quatrième week-end fou de l’été.

Grimpez à plus de 45 pieds de haut sur les nombreux parcours d’escalade installés dans une ancienne église, libérez l’aventurier qui sommeille en vous parmi les ponts suspendus en forêt, faites un saut en chute libre du haut d’une tour de 40 pieds pour atterrir sur un matelas gonflable, détendez-vous sur une terrasse sous une dizaine de parapluies colorés, flottez en apesanteur dans le plus grand bassin d’eau salée en Amérique du Nord ou encore, prenez des clichés incroyables au sommet des belvédères du parc de la Gatineau.

we

D’ailleurs, la blogueuse Géraldine Zaccardelli, de Nigthlife.ca, revient pour une deuxième fois dans la région. Voici ses suggestions pour une « virée planante » en Outaouais.

Ce n’est pas le choix qui manque! Alors, on se croise dans les airs bientôt?

Pour d'autres idées d'activités éclatantes, visitez le site Web de Tourisme Outaouais. Et suivez-nous sur les plateformes sociales TwitterFacebook et Instagram… toujours sous le mot-clic destination #outaouaisfun!

Ne manquez pas d’inspiration

Abonnez-vous à notre infolettre.

À tout moment il vous sera possible de vous désabonner.

À propos du blogue

Politique de confidentialité.

AUTRES ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER