Deux territoires à explorer sur votre motoneige

Publié le 12 janvier 2018

Imaginez : des centaines de kilomètres de neige immaculée à conquérir.

La Vallée-de-la-Gatineau

Une virée dans la Vallée-de-la-Gatineau, c’est découvrir le paradis des motoneigistes. En effet, cette région, la plus grande de l’Outaouais, possède 700 km de pistes ainsi que 7 surfaceuses pour entretenir ce réseau impressionnant.

Les paysages sont variés : majoritairement en forêt, on passe de chemins forestiers en sentiers balisés, dans un mélange agréable de détours sinueux et de pistes bien droites. Sur le territoire, on traverse quatre lacs et un réservoir : le célèbre Baskatong. Bon nombre de pourvoiries situées le long de cet énorme plan d’eau accueillent les motoneigistes.

Depuis la ville de Gatineau, on peut stationner sa remorque à l’Aéroport de Gatineau, très bien situé en bordure de l’autoroute 50. Le stationnement est bien identifié par une affiche de l’association des motoneigistes de l’Outaouais (AMO).

Il ne reste qu’à monter au nord et à découvrir la Vallée et ses secrets.

Passé Blue Sea, le Village Majopial, où son restaurant l’Huile d’Olive propose une table mettant en lumière les produits du terroir. En descendant à la cave, on peut se transformer en sommelier. Dans l’étonnant cellier, vous pouvez choisir votre propre bouteille!

En plein milieu de la ville de Maniwaki, l’Auberge du Draveur est le rendez-vous des motoneigistes qui veulent relaxer dans le spa. Quant au Domaine Decelles, idéalement situé au bord du lac Ste-Marie, il est parfait pour les groupes. Chaque chambre est comme un petit appartement et l’énorme cuisine est idéale pour les festins de roi (des neiges).

Le long du réseau, de nombreux refuges-relais permettent aux motoneigistes de prendre une bonne pause. Dans le teepee dans la Forêt de l’Aigle ou dans le refuge de l’Ours à Montcerf, ils ont un bon poêle à bois pour se réchauffer, merci au club de motoneige les Ours Blancs qui s’en occupe!

Dans le Pontiac

Cette région, à l’ouest de Gatineau, est d’une beauté à couper le souffle. Un des paysages emblématiques est l’escarpement Eardley. Faisant partie du Bouclier Canadien, ce « mur » s’élève à 270 mètres au-dessus de la vallée de l’Outaouais et s’étend sur plus de 30 kilomètres, tout en longeant la rivière des Outaouais.

Parmi les incontournables du Pontiac, notons le sentier de la PPJ, une ancienne voie ferrée reconvertie en sentier récréatif multifonctionnel. L’hiver, les 92 km de sentier sont ouverts aux motoneigistes. Ils y croiseront le plus long pont couvert du Québec, le domaine d’un baron du bois, ainsi que le parc des chutes Coulonge avec son impressionnant canyon. Pour se sustenter, l’Ancienne Banque, sur l’Isle-aux-Allumettes, fabrique sa propre bière avec le houblon local.

Toujours en bordure de la PPJ et facilement accessible aux motoneigistes, l’auberge Spruceholme, construite en 1875, est un joyau important dans l’histoire du Pontiac. L’établissement possède un sauna, ainsi qu’un bistro chaleureux : le Bistro du bûcheron Bryson.

Les couples voudront peut-être se retirer dans un endroit romantique. L’Escapade Eskimo, à Otter Lake, tout près du sentier 311, est parfait pour une pause en tête-à-tête. Les propriétaires de ce domaine, qui compte un vignoble, une érablière et un verger, ont bâti un lodge bien équipé et chaleureux. À l’intérieur, se trouvent deux chambres chics et rustiques, une cuisine complète ainsi qu’un spa. Les visiteurs qui voudront prolonger leur séjour pourront prendre part à une escapade en traineau à chiens. Un autre moyen de locomotion hivernal qui fait moins de bruit qu’un moteur 2 temps.

Catégories

Plein air

Mots clés

Auberge Spruceholme Inn, L'huile d'Olive, Motoneige, outaouais, Plein air, Pontiac, Sports d'hiver, Vallée-de-la-Gatineau, Village Majopial

AUTRES ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER
Partager
Facebook Twitter Email