L'autodidacte

Publié le 19 juillet 2018

*Derrière chaque menu, produit et expérience se cachent des gens passionnés et leur histoire. Partez à la découverte de ces fiers ambassadeurs de l’Outaouais!

Il a grandi dans un bar du Vieux-Hull. Dans le 4 Jeudis, plus précisément. Le jeune Jasmin suivait sa mère qui avait deux emplois : infirmière et serveuse. « J’y passais mes journées pédagogiques. À 8-9 ans, j’aidais dans les cuisines. Ça me fascinait, cette ambiance-là », raconte-t-il.

Après avoir travaillé dans presque tous les restaurants du Vieux-Hull, Jasmin se joint au St-Estèphe. « Stéphane, le propriétaire, m’a donné ma chance. Là, j’ai eu le temps de faire des essais-erreurs. »

Quand il n’est pas au travail, il expérimente des recettes à la maison où il sert ses créations à ses amis, qui travaillent pour la plupart dans le même milieu que lui. Ces expériences le poussent toujours plus loin et jusqu’au Baccara, le restaurant du Casino du Lac-Leamy, l’une des meilleures tables au Québec.

Pas mal pour un autodidacte.


C’est en octobre 2017 qu’il arrive au Baccara, après avoir passé près de 10 ans au Hilton Lac-Leamy et au Casino de Mont-Tremblant. Comment se prépare-t-on à entrer dans une telle institution? « J’apprends tous les jours. J’arrive dans une équipe de passionnés. Ils sont fiers de travailler ici, ils se donnent à 100 % », assure-t-il.

« On ne vient pas au Baccara toutes les semaines. On veut offrir des plats que les gens ne se font pas à la maison, mais on ne veut pas faire peur aux gens. Il faut démocratiser la gastronomie. Que ça soit bien fait, que ça soit simple, mais que ça soit mémorable. »

Et dépoussiérer de vieux classiques comme cette assiette de veau et homard qui n’avait pas changé depuis le début du restaurant. « J’ai lancé un défi à la gang : on va l’adapter pour que ça soit plus contemporain. Y a du talent au mètre carré. On serait fou de s’en passer! »

De quoi est-il le plus fier? « D’être encore en cuisine. D’avoir gravi les échelons. De faire de la gestion, de la recherche, du développement. Ça élargit mes horizons si jamais je fais autre chose… même si je ne me verrais pas faire autre chose! »

++

Découvrez d’autres portraits d’ambassadeurs : tourismeoutaouais.com/ambassadeur

AUTRES ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER
Partager
Facebook Twitter Email