Retomber en enfance à Arbraska Laflèche

Publié le 15 juillet 2021

La dernière fois que j’ai mis les pieds à Arbraska Laflèchec’était à l’occasion d’une sortie scolaire alors que j’avais 12-13 ans. De retour sur les lieux après toutes ces années, c’est avec beaucoup d’excitation que je m’aventure à la découverte de nouvelles expériences qui feront très certainement vibrer mon cœur d’enfant, petites poussées d’adrénaline incluses, en compagnie de mon amie Chloé.

Une activité à couper le souffle


On commence la journée en faisant la rencontre de notre guide, Boco. Seulement quelques minutes à discuter avec lui sont nécessaires pour comprendre que notre première activité sera trippante. Son enthousiasme est tout simplement contagieux lorsqu’il nous annonce la première activité : le ziptour, un parcours de 8 tyroliennes géantes qui va de plateforme en plateforme à la cime des arbres.  

En résumé : une expérience parfaite pour les amateurs de sensations fortes qui veulent profiter d’une magnifique prise de vue du même coup.  

Vêtus de notre casque de protection et de notre harnais, on est fins prêts à démarrer notre ascension de la montagne vers la première tyrolienne. Après quelques conseils de sécurité de Boco et une petite tyrolienne de pratique sur le chemin, Chloé et moi sommes maintenant des pros. Que le parcours commence ! 

La première tyrolienne se fait comme un charme, mais on n’a encore rien vu. Arrivés sur la deuxième plateforme, c’est là qu’on voit cette fameuse deuxième tyrolienne, la deuxième plus longue du ziptour. Boco nous indique que c’est celle qui en dissuade plus d’un de continuer le parcours, avec ses 750 pieds de long. La prochaine plateforme est tellement loin qu’on peut à peine la discerner. Je m’élance. WOAH !!! Près de trente secondes dans les airs me permettent d’admirer la beauté du paysage et de toucher quelques feuilles au passage. J’ai l’impression de faire un véritable Tarzan du 21e siècle de moi-même. 

C’est ainsi que le plaisir se poursuit pendant une heure et demie à faire des cris d’animaux et savourer le moment présent ! 

Se transformer en explorateur


Après avoir glissé à vive allure dans les airs, c’est maintenant le temps de se rapprocher de la terre ferme. Équipés d’un casque et d’une lampe frontale, direction la Caverne Laflèche ! Toujours en compagnie de notre guide Boco, un véritable expert de la caverne, on survole la carte des tunnels afin d’identifier les différents passages que nous emprunterons durant notre découverte. 

À l’entrée de la caverne, dans le Tunnel du temps, on sent déjà le changement de température. Conseil d’ami : apportez-vous une petite laine. La température moyenne à l’intérieur de la caverne est d’environ 4 degrés Celsius en permanence.  

Une fois bien à l’intérieur, Boco nous raconte les événements marquants (et fascinants !) de l’histoire de la caverne, vieille de plus de 20 000 ans. On emprunte ensuite une cage d’escaliers métallique qui nous amène plusieurs mètres en hauteur vers la Galerie des rêves. C’est à ce moment que Boco nous invite à s’asseoir. Êtes-vous effrayés du noir ? 1, 2, 3… on ferme notre lampe frontale. Si vous croyez avoir vécu la noirceur totale un jour dans votre vie, détrompez-vous ! Seule la caverne pourra vous faire vivre une telle expérience. Nos yeux essaient de s’adapter, mais c’est tout simplement impossible de trouver un repère lumineux, car… il n’y en a tout simplement pas. 

Une fois nos lampes à nouveau allumées, c’est l’heure de ramper et de se faufiler dans les tunnels. Heureusement, je ne suis pas claustrophobe. Je me découvre d’ailleurs des talents de contorsionniste en me faufilant dans des passages improbables. Un merci spécial à mon casque de protection qui m’évite de me cogner la tête à plusieurs reprises, avec mes 6 pieds de corps. Après une bonne heure d’exploration, on voit finalement la lumière du jour, l’entrée naturelle de la caverne. 


Quelle belle journée ! 

Que dire de plus d’Arbraska Laflèche ? Les petits seront émerveillés et les plus grands retomberont en enfance, c’est promis.

AUTRES ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER
Partager
Facebook Twitter Email