À vive allure sur un rail !

Publié le 12 août 2021

Une activité extérieure inusitée fait son apparition à Camp Fortune : la luge en montagne ! Seul ou en tandem (enfant de moins de 8 ans accompagné d’un adulte), dévalez la montagne sur un monorail d’une distance d’un kilomètre et découvrez ce magnifique trajet en forêt vous permettant d’atteindre une vitesse maximale de 40 km/h !

L’appréhension

En attendant la première montée vers le départ du circuit sur rail, la fébrilité s’empare de moi. Je n’ai absolument aucune idée de ce qui m’attend ! Je n’ai jamais été à bord d’une luge et je ne suis pas le plus friand des montagnes russes. Qu’est-ce qu’une luge sur rail peut bien me réserver ? Heureusement, je vois des enfants de bas âge avec leurs parents qui terminent l’activité et qui se remettent en file pour vivre l’expérience à nouveau, le sourire aux lèvres. Je regarde ma douce moitié et je lui dis que tout va bien aller. La vérité, c’est qu’elle adore les montagnes russes, alors devinez qui j’essayais de convaincre ! 

Le temps est maintenant venu de prendre le télésiège. Direction le départ du trajet. Une autre première pour moi : prendre un télésiège en plein été ! Laissez-moi vous dire que la vue est magnifique. C’est une belle façon d’observer la beauté du paysage et de prendre de superbes clichés ! Pendant notre ascension, on aperçoit d’ailleurs le rail qui serpente la montagne et on peut entendre des cris au loin, nous indiquant le genre d’activité qu’on s’apprête à vivre.


Le moment tant attendu

On arrive maintenant au sommet de la montagne. Une série de luges disposée sur un rail nous attend, prête à nous faire vivre de belles sensations ! Avant d’embarquer dans notre luge attitrée, on reçoit les précieux conseils de sécurité et c’est parti. Je m’installe dans la luge et un employé prend le soin d’attacher ma ceinture convenablement. 

Mais comment ça avance ce bolide ? Dans la luge, entre les jambes, il y a un levier. Si vous poussez le levier vers l’avant, vous avancez. Si vous le relâchez, la luge ralentit. C’est simple comme « Bonjour » ! Chaque personne contrôle sa propre vitesse. Je détiens donc la puissance de la luge entre mes mains !  

Un feu de circulation nous indique à quel moment amorcer la descente. Le rouge laisse place au vert et ma blonde me lance un petit « Byeee » avant de s’élancer à vive allure. Je suis le prochain ! Je regarde le feu rouge; les secondes s’enchaînent et s’écoulent très lentement, mais voilà que la couleur verte fait son apparition sur le feu de circulation.

Le levier au fond complètement, je débute ma descente. Porté par la gravité et mon désir d’aller à toute vitesse, j’accélère rapidement et je trouve aisément les 40 km/h. «Ça va vite cette chose», me dis-je à moi-même ! Lorsqu’on arrive dans les courbes, la tentation est grande de relâcher un peu le levier, mais non, je m’accroche et garde mes mains bien en place, alors que je ressens la force centrifuge me tirer d’un bord comme de l’autre de la luge.


Des dizaines de zigzags plus tard, me voilà de retour au bas de la montagne. Wow ! Voilà une activité enlevante et unique à essayer absolument ! 

Voici ma recommandation: prenez trois descentes! Une minute et demie, ça passe beaucoup trop vite pour ne prendre qu’une seule descente.

+ 

Envie de prolonger le plaisir en famille ou entre amis ? Ces suggestions de plages de l’Outaouais vous permettront de profiter de l’été au maximum !

Mots clés

luge

AUTRES ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER
Partager
Facebook Twitter Email