La fois où j’ai vu un paresseux

Publié le 14 mars 2019 - Commandité

Découvrez l’exposition présentée au Musée canadien de la nature : La survie au ralenti. Avec ses animaux et leurs habitats, les démonstrations quotidiennes et tous les faits présentant les avantages d’un rythme de vie au ralenti, vous quitterez les lieux charmés!

Prendre le temps de visiter une exposition

Dans un monde où on vit à un rythme effréné, on oublie bien souvent de prendre le temps! Prendre le temps de faire de petites choses comme lire un livre, aller voir un spectacle ou encore visiter une exposition.

Eh bien, c’est ce que j’ai fait! J’ai pris du temps pour moi et je suis allée découvrir la nouvelle exposition du Musée canadien de la nature.

Ça tombe bien, le thème de leur expo actuelle tourne justement autour de la vie au ralenti! Hasard? Je ne crois pas!

Excellent grimpeur, bon nageur et intrépide coureur, l’iguane vert préfère économiser ses forces et mise plutôt sur sa capacité à se camoufler pour éviter les ennuis.

Découvrir ces animaux qui vivent au ralenti

C’est donc dans un état d’esprit de slow-living que j’entre dans la salle du 4e étage du Musée canadien de la nature pour découvrir La survie au ralenti, une exposition qui fait l’éloge du « lentement, mais sûrement ».

Au fil de mon parcours, j’admire python vert et iguane, tortue et hérisson, ou encore chouette et chauves-souris!

Je me plais à regarder le caméléon évoluer et se métamorphoser au rythme de son avancée. Il passe du vert au jaune, puis au brun, et ce, sans qu’on s’en rende vraiment compte.

En continuant mon chemin, je remarque plusieurs enfants attroupés pour une démonstration avec les animaux! Les petits sont assis en rond autour de l’animateur et attentifs, ils posent toutes sortes de questions. Les parents quant à eux sont confortablement installés sur des bancs et en apprennent tout autant sur ces espèces et leur rythme de vie.

Saviez-vous que comme beaucoup de caméléons, le caméléon casqué (qu’on voit dans la photo) a une langue presque aussi longue que son corps?

La paresse comme on ne l’a jamais vue

Puis, j’entends une voix lointaine s’exclamer d’enthousiasme et je comprends qu’il se passe quelque chose un peu plus loin. Il s’agit de Lilo le paresseux, la vedette de l’exposition. Bien étendu dans son hamac, Lilo fait paresse sans se laisser distraire par les paires d’yeux qui le regardent.

Je prends un moment pour regarder autour de moi et ce que je vois me fait bien plaisir! Une tonne d’enfants curieux et au moins autant de parents intéressés, tous en train de scruter ces espèces avec leurs yeux écarquillés.

On peut dire que le musée a réussi son pari en réunissant jeunes et moins jeunes et en les invitant à prendre le temps de découvrir la survie au ralenti.

Saviez-vous que les paresseux existent depuis 50 millions d’années et que leurs ancêtres proviennent de l’Amérique du Nord?

La survie au ralenti – Première mondiale

Musée canadien de la nature – 240, rue McLeod, Ottawa

Quand

Jusqu’au 28 avril 2019

Combien

6 $, en plus du prix de l’entrée au Musée

Bon à savoir

Profitez d’un forfait comprenant : droit d’entrée au musée, film 3D et exposition La survie au ralenti. | L’exposition Papillons en vol se poursuit jusqu’au 28 avril 2019.

En savoir plus
AUTRES ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER
Partager
Facebook Twitter Email