J’ai fait du vélo à Gatineau avec ma famille (et j’ai survécu)

Publié le 10 mai 2018

Cela faisait longtemps que je voulais tenter l’aventure; c’est-à-dire partir à vélo sur les pistes cyclables de ma ville. Bon, je le faisais déjà pour me rendre au travail (grâce au splendide Sentier des Voyageurs), mais avec ma progéniture, j’avais une certaine crainte.

L’AVENTURE AVEC UN GRAND H.

Avec l’expérience, connaissant mes enfants, je SAVAIS qu’on allait vivre quelques embûches. Allions-nous abandonner en plein milieu du parcours parce qu’Henri souffre d’une fracture ouverte au tibia (ça c’est quand il s’égratigne) ou parce qu’il perd toute l’envie de vivre après avoir fait l’effort de marcher 5 minutes.

Henri. État normal.

On vit avec ces éventualités. Et comme le dit si bien le grand Louis Garneau :

« Pédalons, baswelle, on verra après ».

Ce que nous fîmes. Munis de rafraichissements, de barres granolas et de noix, nous partîmes vers l’ouest, plus spécifiquement vers la contrée d’Aylmer. Le but : aller sur la plage du parc des Cèdres, mon coup de cœur des dernières années. Une escapade d’une dizaine de kilomètres, depuis la Ferme Moore, toujours sur le Sentier des Voyageurs, une piste cyclable sécuritaire et loin des autos. Sur le plat en plus. Parfait pour les débutants. Premier constat : Ne pas laisser les enfants débattre sur sa position dans la file. Papa en avant, les enfants au milieu et la maman qui ferme l’alignement, voilà l’idéal pour ne pas perdre les membres de sa famille dans cette aventure.

On longe la rivière des Outaouais que l’on devine à travers de notre corridor de verdure. À plusieurs reprises, une pancarte nous indique qu’il y a un beau point de vue à admirer. Nous décidons de nous arrêter une fois pour aller voir. Ma-gni-fi-que. Les quenouilles et les salicaires à perte de vue s’étendent vers la rivière. À nos pieds, des centaines de grenouilles bondissent pour nous laisser passer. Je réussis à en attraper quelques-unes sous l’œil admiratif de mes flos. On reprend la route. Personne ne bronche! Mon chum et moi, nous nous jetons des coups d’œil étonnés. Il faut être vigilant, c’est une belle journée et les cyclistes sont nombreux. Je suis surprise de la circulation, mais on nous dépasse dans la bonne humeur. La piste est belle! Aucun nid de poule!

Les enfants trouvent plein de raisons pour s’arrêter : oui, pour la soif et la faim, mais aussi pour voir les rapides Deschênes et sa fameuse vague (nous n’avons pas vu de surfeur cette journée-là) ou pour voir de plus près des marécages ou des parcs. Les paysages sont nombreux!

Ben relax au parc.

Nous arrivons finalement au parc des Cèdres. La plage, les voiliers qui voguent au loin, les promeneurs relax, on se croirait si loin! On grignote notre collation entre deux matchs de frisbee. Nous repartons sur nos bécanes pour retourner chez nous. Pas question de revenir sur nos pas : nous empruntons la piste cyclable qui longe le boulevard des Allumettières. Pour y arriver, une petite côte à monter. Les plus hardis (mon chum et mon plus vieux) le font en pédalant, j’accompagne mon plus jeune (celui qui survécu à un atroce accident : une égratignure) en marchant. Arrivés sur la piste, le reste, c’est du gâteau. La route est à nous! Il y a moins de monde que sur le Sentier des Voyageurs. Nous arrivons après…25 kilomètres de randonnée, et ce, sans chichi. Pour une première fois, c’est CONCLUANT. Bravo Gatineau, tu es vraiment une ville vélo!

Tellement concluant que nous allons tenter une nouvelle aventure bientôt. La prochaine expédition : l’est de la ville et sa promenade sur la rue Jacques-Cartier. Une terrasse ensoleillée m’attend là-bas.

BON À SAVOIR :

Consultez le site de Gatineau, ville vélo

Pour télécharger notre carte vélo ou consulter nos circuits vélo, c’est ici :

Venez aussi nous visiter à la Maison du tourisme. On est très sympathiques et on donne plein de documentation et de bons conseils, et ce, gratuitement!

Pas de vélo? Pas de problème! La Maison du vélo est là pour vous louer un vélo pour chaque membre de la famille.

AUTRES ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER
Partager
Facebook Twitter Email