Tourisme Outaouais

Déconfinement dans l’industrie touristique

Au nom des entrepreneurs touristiques sur le territoire, Tourisme Outaouais demande des mesures temporelles et financières claires et rapides

Outaouais, le 3 juin 2020 – La ministre Caroline Proulx a annoncé la semaine dernière une première phase du calendrier de déconfinement concernant l’industrie touristique québécoise. Ce premier pas a démontré qu’elle tenait son engagement à l’effet qu’il y aura un été touristique au Québec et nous saluons sa passion pour notre industrie. « Nous attendons avec impatience les prochaines étapes évoquées par la ministre, soit le calendrier de la deuxième phase de déconfinement et le plan de soutien financier de l’industrie. Ces éléments sont cruciaux afin que les entreprises touristiques fassent des choix éclairés et maintiennent des emplois. », explique France Bélisle, présidente-directrice générale de Tourisme Outaouais.

Pour se relever, l’industrie touristique dépendra du tourisme intra-Québec cette année ; le seul scénario envisageable pour offrir un peu d’agrément à la population sera de sécuriser les emplois locaux. Il est important de rappeler qu’en Outaouais, 8 000 emplois directs et indirects sont liés à l’industrie touristique. Plus de 3 millions de visiteurs par année, dont le tiers sont de l’extérieur du Québec, nous choisissent. De plus, les recettes touristiques dépassent les 435 millions par année dans la région.

« Les Québécois ont hâte de se déconfiner, mais la population doit bien comprendre les balises de déplacement, d’hébergement, de divertissement, de restauration et de loisirs, par exemple. La santé publique c’est non négociable et c’est un devoir pour notre organisation de porter ce message auprès de nos entrepreneurs, eux aussi, préoccupés par la question. Nous travaillons avec l’ensemble des partenaires régionaux et gouvernementaux pour trouver un équilibre entre santé publique et survie économique », soutient Mme Bélisle.

C’est dans cet esprit que le ministre responsable de la région de l’Outaouais, et ministre de la Famille, Monsieur Mathieu Lacombe a été interpellé afin de l’inciter à encourager ses collègues à la tête des ministères à vocation économique ainsi que le premier ministre à soutenir l’industrie touristique. Au Québec, l’industrie représente 400 000 emplois (soit 100 fois le Cirque du Soleil) pour l’ensemble des régions.

Citations

« Fermer une entreprise comme la nôtre pendant plusieurs mois, sans savoir quand nous pourrons rouvrir nos installations de thermothérapie, occasionne des pertes financières majeures, voire la totalité des revenus, qui mettent en péril la pérennité de notre entreprise. Nordik Spa-Nature attire plus de 300 000 visiteurs par année, dont plus de 75 % proviennent de l’Ontario. Nous employons 500 employés et massothérapeutes. Être dans l’inconnu quant au calendrier de déconfinement ne nous permet pas de planifier à court ou moyen terme notre réouverture, même graduelle. D’autre part, nous sommes conscients que nous n’aurons pas le même achalandage qu’avant, pour plusieurs mois à venir. »
Daniel Gingras, copropriétaire du Nordik Spa-Nature, Chelsea, Qc.

« Le Parc Oméga est un pilier économique important non seulement pour la Petite Nation, mais aussi pour tout l’Outaouais. En effet, les commerces locaux bénéficient des 300 000 visiteurs du parc animalier par année. Le Parc embauche aussi près de 90 employés provenant principalement de la région. Fermer le Parc à la mi-mars a eu des impacts financiers importants sur notre entreprise qui doit maintenir les soins de base aux animaux. Un calendrier de déconfinement et une aide financière sont importants pour reprendre nos activités graduellement et pour réembaucher du personnel. »
Billie-Prisca Giroux, porte-parole du Parc Oméga

-30-

Pour information et demandes d’entrevue :
Stéphanie Trottier
819 576-3185
strottier@tourisme-outaouais.ca