Décrocher, changer d’air, sortir du quotidien… c’est pas mal ce qui s’est passé lors de mon récent road trip d’une journée dans le Pontiac. Déjà en empruntant la route 148, qui longe la rivière des Outaouais en offrant des points de vue spectaculaires, j’avais l’impression d’être partie pour un voyage loin de chez moi. Pourtant, le nombre de kilomètres parcourus me rappelait bien que j’étais encore tout près de la maison.

paysage Pontiac

Après un arrêt à Shawville, puis au pont Félix-Gabriel-Marchand ainsi qu’à la maison George Bryson, direction le parc des Chutes Coulonge pour une randonnée dans le Parc historique. Tout au long de la balade en forêt, on en apprend sur l’histoire de la drave, notamment par le biais d’artefacts et de panneaux explicatifs parsemés le long du sentier. Il y a aussi évidemment plusieurs belvédères pour admirer les chutes. Bien que moins imposantes qu’au printemps en raison du débit d’eau plus faible, la vue que les chutes nous offre est spectaculaire. C’est l’endroit idéal où se poser le temps d’un pique-nique.

Vue des Chutes CoulongePanneau explicatif

Pour clore la journée en beauté, on se dirige vers la Vallée des Rosiers (qui opère Escapade Eskimo en hiver) afin d’observer le ciel étoilé grâce à leur tout nouveau télescope ultra-puissant. Saviez-vous qu’Otter Lake est la région la plus au sud des ciels noirs du Québec? Ça veut dire que des étoiles, on en voit à volonté. Et si vous habitez en ville, vous savez comme moi que c’est un spectacle qui ne se présente pas si souvent.

On rencontre d’abord Caroline et Sylvain, les sympathiques propriétaires des lieux, de même que leurs deux enfants qui s’amusent à nous relater quelques faits sur le domaine. Entre vous et moi, 200 acres en pleine nature, c’est tout un domaine!

Ils nous offrent une visite du site enchanteur qui abrite des vignes et arbres à fruits ainsi qu’un gîte des plus chaleureux. On ne passe pas par la Vallée des Rosiers sans saluer les gros toutous qui sont, pour la plupart, en vacances estivales! vallee-collage

Lorsque le soleil commence à se coucher, on se dirige munis d’une lampe frontale et de nos vêtements chauds vers la cabane « décapotable » où trône l’impressionnant télescope. Nos hôtes nous expliquent le fonctionnement du matériel de même que les divers phénomènes que nous allons observer dans le ciel ce soir-là : les anneaux de Saturne, Mars, l’étoile double Albireo, l’impressionnante Antarès, les différentes couleurs d’étoiles, une galaxie près de chez nous (ou plutôt à 2,5 millions d’années-lumière), la voie lactée… ouf! Ce n’est pas pour rien que ça leur a pris plus d’un an de travail et de recherches, avec l’aide de l’astronome Daniel Rollin qui travaillait auparavant au Musée des sciences et de la technologie du Canada, pour donner vie à ce projet d’astronomie!

Observation des étoiles

img_1585-low-credits

img_1628-low-credits

Depuis ma visite, j’essaie de lever les yeux vers le ciel aussi souvent que possible le soir venu. J’ai d’ailleurs pu identifier à l’œil nu certaines des planètes et étoiles observées à la Vallée des Rosiers. Parce que même à l’âge adulte, l’étendue de notre univers reste un impressionnant mystère!

Photo de couverture : La Vallée des Rosiers

Mots clés

gîtes touristiques, Pontiac

Thématiques

L’automne en Outaouais, Activités familiales, Incontournables, Escapade romantique, Activités estivales

Ne manquez pas d’inspiration

Abonnez-vous à notre infolettre.

À tout moment il vous sera possible de vous désabonner.

À propos du blogue

Politique de confidentialité.

AUTRES ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER