Road trip en minivan pour découvrir l’Outaouais

Publié le 8 juillet 2021

Et dire que je n’avais encore jamais mis les pieds en Outaouais ! Un comble pour un amoureux de plein air… Mais une chose est sûre maintenant : lorsque viendra le moment de choisir une destination pour m’échapper de la ville, l’Outaouais fera définitivement partie de mes choix. Pour une première fois donc, c’est en Petite Nation que je suis parti explorer les paysages de la région en minivan aménagée par l’entreprise Le Baroudeur le temps d’un court séjour, entre randonnées, canot et feux de camp. C’est parti !


Des produits locaux s’il vous plaît !

Un bon road trip commence par un arrêt ravitaillement afin de remplir la glacière de produits locaux. Et cela tombe bien, le dépanneur spécialisé Le Brasse-Camarade, situé au cœur du village de Saint-André-Avellin, a tout pour satisfaire les randonneurs épicuriens, surtout s’ils sont amateurs de houblon comme moi. Qui a dit que l’on ne pouvait pas se permettre d’être gourmand en camping ? 

Malheureusement le séjour commence sous la pluie, on ne va pas se mentir, ce n’est pas idéal pour jouer dehors. L’avantage de voyager en van, c’est que ces moments pluvieux restent confortables, que ce soit pour cuisiner ou tout simplement relaxer. C’est d’ailleurs dans l’un des 8 nouveaux emplacements de camping du Parc des Montagnes Noires de Ripon que l’on s’installe pour une première nuit, non pas sous les étoiles, mais sous le tambour de la pluie.

Courts sentiers, points de vue grandioses

Il est maintenant temps de chausser les bottes de randonnée même si les nuages sont encore là. On commence par un petit détour par la Route des Zingues, située à Duhamel. Cette randonnée, une section du Sentier National, revient régulièrement comme un coup de cœur, et je comprends définitivement pourquoi. Son aura sauvage a réussi à me séduire en quelques pas.  

Le sentier totalise 16 km en linéaire, mais en seulement 5 km aller-retour depuis le stationnement P1, on peut profiter de beaux points de vue sur quelques lacs, c’est exactement ce qu’on a choisi de faire. Le tracé est très bien balisé pour nous mener aux belvédères, tout en gardant un petit côté rustique. 

De retour au Parc des Montagnes Noires de Ripon sous le soleil (enfin) ! On commence à marcher depuis notre emplacement vers les hauteurs du parc pour découvrir le belvédère du Mont Grand-Pic, et la tour d’observation qui nous transporte au-dessus de la cime des arbres. Là-haut, c’est l’heure dorée : le soleil sublime les paysages qui se dégagent dans toutes les directions. Seulement 1h30 de marche au total pour un tel spectacle !

Sur les rives du Poisson Blanc


C’est finalement à la Base de plein air Air-Eau-Bois, située au sud du réservoir du Poisson Blanc, que l’on conclut le séjour pour ralentir au rythme du doux clapotis de l’eau. Ralentir, mais pas trop quand même, car une multitude d’activités est possible sur l’immense terrain de la base de plein air. En tête de liste : les activités nautiques, bien sûr ! 

Avec un plan d’eau houleux à cause du fort vent, l’expérience en canot est toutefois écourtée. On découvre alors les activités plus terrestres offertes sur place : randonnée, escalade encadrée, pistes d’hébertisme, il y en a pour tous les goûts. Le sentier du « Petit Point de Vue » est particulièrement plaisant, permettant d’entrevoir toute l’immensité du réservoir.  

Les emplacements de camping sont sous un beau couvert forestier, certains très intimes, d’autres avec électricité. Dans tous les cas, un sac de bois est fourni, de quoi passer du bon temps que ce soit en tente ou en van.  

Avec le soleil qui s’échappe vers l’horizon, le vent tombe. L’invitation est alors trop belle pour ne pas voguer sur le réservoir avec les belles teintes colorées du crépuscule en toile de fond. Un véritable moment de quiétude, pour faire ressortir tout le charme de la région et conclure en beauté mon séjour en Outaouais !

Mots clés

vanlife

AUTRES ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER
Partager
Facebook Twitter Email