Randonnée : les sentiers à découvrir dans la Vallée-de-la-Gatineau

Publié le 19 octobre 2020

À la recherche de nouvelles randonnées, et de circuits originaux et peu achalandés? Laissez-vous charmer par la Vallée-de-la-Gatineau, qui regorge de sentiers magnifiques et encore peu connus. Entre paysages forestiers, lacs et rivières à perte de vue, elle offre un terrain de jeu incroyable pour les amoureux de plein air. Cet automne, on s’aventure au sud du réservoir Baskatong, où se révèle une nature généreuse bien appréciée des amateurs de chasse et de pêche, ou vers le mont Morissette, dominant la région du haut de ses 400 mètres.

📸 : @Valérie Petrin

Voici nos suggestions de sentiers, tous situés à moins de 2 h 30 de Gatineau-Ottawa.

Sentiers des chutes de la montagne (Grand-Remous)


En route vers Grand-Remous, faites un petit arrêt au pont couvert Savoyard (1931). Surplombant la rivière Gatineau avec ses 102 mètres de longueur, il offre une vue unique sur les rapides.

Le Pont couvert Savoyard

Les Sentiers des chutes de la montagne sont composés de trois boucles, totalisant 8 kilomètres. Le départ se fait à partir du Sentier du lac de la montagne. C’est d’ailleurs à cet endroit que vous pourrez laisser votre voiture avant de commencer votre ascension. Enfilez vos chaussures de randonnée, et préparez-vous à vous émerveiller devant les innombrables points de vue sur la rivière Gatineau !

Le premier sentier est une montée dans les méandres rocheux, où l’on parvient à un sommet laissant apercevoir la cheminée du brûleur de l’ancienne scierie de Grand-Remous. Le deuxième chemin porte bien son nom ; le Sentier du bûcheron est un circuit plus tranquille dans la forêt. Finalement, la troisième boucle nous conduit à l’impressionnante chute de la montagne, puis à la chute du lac, plus petite, mais tout aussi agréable.

Pour profiter au maximum de la région, un arrêt à la Pointe à David s’impose. Sur une presqu’île en plein cœur du lac Baskatong, la pourvoirie offre des kilomètres de berges sablonneuses, où l’on peut aller marcher gratuitement. Envie d’y passer la nuit ? Plusieurs chambres sont disponibles en auberge.

Sentiers du Domaine Pine Grove (baie Philomène)

Toujours au sud du réservoir Baskatong, les cinq courts sentiers du Domaine Pine Grove sillonnent la baie Philomène. Tracés sur une presqu’île, ils offrent des ambiances variées, allant du marais à la clairière ou au bord de l’eau.

En raison de la chasse, le sentier est fermé jusqu’au 22 novembre.

Sentiers de la chute Quinn (Montcerf-Lytton)


Les Sentiers de la chute Quinn sont situés dans la municipalité de Montcerf-Lytton, à proximité de la réserve faunique La Vérendrye. Vous pouvez entamer votre randonnée directement à la chute, où l’on trouve plusieurs aires de repos, ou au Sentier La Plantation (à l’autre extrémité). Le Sentier au soleil est accessible depuis les nombreuses pourvoiries et campings du coin.

Les trois pistes se suivent bout à bout, pour un total de 10 kilomètres. Selon votre vitesse de marche, on calcule que l’aller simple peut prendre entre trois et quatre heures. En partant de la chute, on s’élance sur un beau chemin boisé offrant des dénivellations douces. On poursuit notre expédition sur le Sentier au soleil, très lumineux, où les rayons viennent caresser notre peau. Lors des journées fraîches d’automne, c’est d’autant plus agréable ! Finalement, le Sentier La Plantation nous transporte dans une ambiance plus sauvage et offre de superbes points de vue.

Sentiers du mont Morissette (Blue Sea)


Situé à moins d’une heure trente de route au nord de Gatineau dans la municipalité de Blue Sea, le Parc régional du Mont Morissette est l’endroit rêvé pour contempler le paysage forestier de la Vallée-de-la-Gatineau. Du haut de ses 400 mètres, il offre une vue panoramique sur une douzaine de lacs, dont le majestueux lac Blue Sea. Avec une superficie de près de 600 hectares protégés, on y retrouve 13 kilomètres de sentiers dédiés à la marche.

En s’élançant dans la forêt, il ne faut surtout pas rater la tour à feu patrimoniale, érigée en 1930 (Sentier 1). On y trouve également une tour d’observation de 18 mètres de haut et un belvédère au sommet de la montagne. Pour nous récompenser de notre ascension, on se détend les jambes et on se réchauffe au coin du feu dans un beau refuge quatre-saisons.

Les trois sentiers du mont Morissette offrent assez de dénivelés pour convenir à tous les types de marcheurs. Le Sentier 1 mène directement au sommet, tandis que le Sentier 2 fait une grande boucle autour de la montagne dans une magnifique forêt de feuillus. Ouvrez bien les yeux, il est possible de croiser des castors à l’œuvre ! Quant au Sentier 3, il est considéré comme le plus difficile. Un bon six kilomètres au sein de la forêt dense, parsemés de défis pour les randonneurs plus expérimentés !

Période de chasse : demeurez prudents !

La plupart des sentiers pédestres demeurent ouverts aux randonneurs pendant la période de chasse, mais il est conseillé de porter un dossard rouge. Une prudence accrue est de mise entre le 7 et le 22 novembre.

Veuillez vous assurer que votre sentier est ouvert en consultant le site du PERO.

Partager
Facebook Twitter Email